[Accueil Fondation Chambon (français)]          [Accueil Chambon Foundation (anglais)]      


Réunion Libération et Journées Mémoires du Plateau
au Chambon-sur-Lignon (11 au 13 juin 2004)

par Pierre Sauvage
Président, Fondation Chambon (USA)

Commémorant à notre tour et à notre façon le 60ème anniversaire du 6 juin -- dans un petit coin de France qui ne cessa jamais d'être libre ! -- nous avons été assez nombreux à nous réunir enfin à nouveau au Chambon-sur-Lignon pour les « Journées Mémoires du Plateau » qui s'y sont déroulées  pendant le week-end du 11 au 13 juin 2004, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.  Les Journées Mémoires du Plateau furent le fruit d'un partenariat entre la Fondation Chambon (USA), l'association Amis du Chambon, et la mairie du Chambon-sur-Lignon, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

   JMP04: Hans Salomon, Tracy Strong   JMP04: Auguste Bohny, Hanne Liebmann    JMP04: Auguste Bohny, Pierre Sauvage

Hans Salomon (à gauche, au micro) rend hommage à Tracy Strong; Hanne Liebmann (centre) rend hommage à Auguste Bohny,
qui nous réjouit en jouant des airs de l'époque de la guerre sur le même accordéon qu'il avait alors

Quand Auguste Bohny a joué Faïdoli sur son accordéon et l'assistance s'est mise à chanter, il n'y avait pas de doute que tous les participants, anciens réfugiés et habitants de la commune et du Plateau, étaient unis dans le désir et la satisfaction d'éprouver à nouveau de bons sentiments au Chambon.

Lors de l'inauguration, le nouveau commissaire européen Jacques Barrot, qui ne cessera sûrement pas de veiller sur son fief de la Haute-Loire (même si Laurent Wauquiez le représente désormais à l'Assemblée Nationale), m'a fait le grand honneur d'un lapsus : "Pierre Chambon".  A la fin des trois jours, je ne fus pas le seul à être ému par les remarques finales de mon ami Ely Ben-Gal, historien israélien, pour qui Le Chambon et non la France est sa patrie d'origine : il se définit désormais comme un Juif huguenot.

Nous savons que Le Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) et le plateau environnant entrent dans l’histoire comme un singulier havre de paix — honoré collectivement par Yad Vashem comme Juste Parmi les Nations — qui a donné refuge et amitié à de très nombreux réfugiés, à un moment ou à un autre, pendant la Shoah Nous avions espéré un message présidentiel pour cette réunion, et on m'avait fait comprendre que ce n'était pas impossible ; la visite en personne du Président de la République le 8 juillet a bien évidemment dépassé nos espoirs.

Cette présence remplira de fierté et de gratitude tous ceux, habitants ou anciens réfugiés, qui portent dans leur coeur ce petit coin de France.  La France commencera-t-elle à reconnaître le rôle exceptionnel qu’a joué ce haut lieu de la mémoire de cette triste période?  Il ne faut toutefois pas confondre l'action d'accueil ici et ailleurs sous l'Occupation avec "la Résistance".  La population de la région a surtout résisté avec les « armes de l’esprit », selon l’exhortation des deux pasteurs du Chambon au lendemain de l’armistice avec l’Allemagne nazie.

Pour la centaine d'entre nous qui avons connu l’hospitalité singulière de la région sous l’Occupation, ces Journées Mémoires du Plateau furent notre première véritable réunion depuis 1986 : il était temps !  Nous avons été contents d'accueillir aussi nombre de représentants des secondes et troisièmes générations à ce qui fut donc, un peu, une réunion de famille !

Visites, retrouvailles, forums, conférences, musique, promenades, repas en commun ont contribué à évoquer et à célébrer ce qui fut un moment exceptionnel de l’histoire de la Shoah Les journées furent ponctuées par de bribes d'entraînante musique klezmer : Die Naie Kapelye, venu de Budapest, accompagné parfois par le groupe français Glik.

Parmi les invités d’honneur ayant répondu à notre invitation :

Parmi les forums : un forum consacré aux « villages-refuges » de façon générale (avec une présentation de la commune hollandaise de Nieuwlande, seule autre commune d’Europe à avoir été désignée collectivement par Yad Vashem comme Juste des Nations) et un autre consacré à la Résistance et la Libération dans la région du Chambon.

Avec la compétence qu'on lui connaît, c'est l'historien Gérard Bollon, maire adjoint du Chambon-sur-Lignon, qui présida ces deux séances.  C'est également sous sa direction qu'un comité local a assumé une très grande part de responsabilité dans l'organisation de ces Journées.  Gérard Bollon n'a pas manqué d'exprimer nos remerciements à toute l'équipe.  De mon côté, c'est surtout l'ancien réfugié Rudy Appel qui joua un rôle indispensable, avec ses actions et son amitié.

  JMP04: Jaap van Oosterdorp & Nieuwlande  JMP04: Deputy Mayor Gérard Bollon / Maire adjoint Gérard Bollon

Jaap van Oosterdorp des Pays-Bas (à gauche) fit une présentation de l'action de sauvetage du village de Nieuwlande,
dans une des séances présidées par Gérard Bollon (à droite), historien et maire adjoint du Chambon-sur-Lignon

Tournées également vers l'avenir, les Journées Mémoires du Plateau furent aussi pour les visiteurs l’occasion de prendre connaissance de deux lieux prêts à contribuer à la préservation de la mémoire du Chambon et du Plateau au moyen du projet muséographique Mémoires du Plateau : ce qui fut l'Expo du Carrefour (photo ci-dessous à droite), siège pendant cinq ans de nos deux associations sans but lucratif, ainsi qu’une magnifique veille ferme à deux minutes du carrefour (photo ci-dessous à gauche, à côté de l’église).

Avec les soutiens nécessaires, français et américains notamment, cette ferme aurait pu être transformée en grand centre d’exposition et de visite pour les archives de la Fondation Chambon et d’autres : cela pourrait être le début de ce qui devrait être, impérativement, un effort judéo-chambonnais régional et collectif !

La gare du Chambon-sur-Lignon, lieu historique s'il en est, a été rénovée (photo ci-dessous, au centre, pendant les Journées Mémoires du Plateau), et comporte désormais un petit hall d'exposition.

Le Chambon-sur-Lignon  JMP04: railroad station / gare  Expo du Carrefour
Le Chambon-sur-Lignon, avec au premier plan la ferme qui aurait pu servir pour l'ensemble Mémoires du Plateau à créer;
la gare du Chambon avant sa rénovation;
l'ancienne Expo du Carrefour, ancien siège au Chambon de la Fondation Chambon (USA) et d'Amis du Chambon

 

Par les temps qui courent, n’est-il pas en effet particulièrement pressant de continuer à évoquer et honorer en France l’action individuelle et collective d’une population qui a fait si singulièrement honneur à la France ?  La visite du Président de la République le 8 juillet 2004, faisant suite aux Journées Mémoires du Plateau04, sera certainement un point tournant dans l'avenir de la mémoire des Justes de France.  Il me semble que les diverses mémoires du Plateau demeurent prêtes à continuer de s'exprimer et à être préservées, fidèlement, notamment dans le projet judéo-chambonnais étendu aux autres communes et hameaux concernés ! que vise à être Mémoires du Plateau !


La Fondation Chambon (USA) et son président Pierre Sauvage se consacrent depuis vingt ans à la mémoire de la Shoah en se spécialisant dans l’importance des légitimes leçons d’espoir si essentielles pour la compréhension des leçons de désespoir.  Réalisateur juif français habitant aux Etats-Unis, né au Chambon-sur-Lignon sous l’Occupation de parents qui y trouvèrent refuge et amitié, Pierre Sauvage a réalisé le long-métrage documentaire Les armes de l’esprit (1989) qui raconte cette « conspiration pour le bien ».

N.B.  Si les fichiers "pdf" ne s'ouvrent pas sur votre écran, il faut télécharger et installer le logiciel gratuit Acrobat Reader.


[Accueil Fondation Chambon (français)]          [Accueil Chambon Foundation (anglais)]

[mail]   [nous contacter]   [table des matières]   [recherches]   [commentaires?]   [visiteurs]   [lier à nous?]

© Copyright 2004. Chambon Foundation. Tous droits réservés.  Révisé : 20/05/10